LE RÉSEAU VRAC

Notre histoire & Nos valeurs

Notre histoire

La crise actuelle fragilise un grand nombre de personnes et de familles qui perdent des emplois ou voient leurs revenus diminuer, qui souffrent d’isolement social dans un contexte, probablement durable, de risque sanitaire. Pour les cas les plus graves, l’aide alimentaire d’urgence est une solution. Mais nous constatons qu’une part significative et semble-t-il croissante de la population en précarisation ne trouve pas dans cette aide une solution satisfaisante. Dans le même temps, les acteurs de la production alimentaire, notamment les agriculteurs sont aux prises avec des enjeux de survie et de transition. 

Les Etats Généraux de l’Alimentation consacrés à la lutte contre la précarité, un rapport IGAS de fin 2019, de nombreux travaux de chercheurs, et diverses expériences de terrain confirment, depuis des années, le besoin d’inventer des dispositifs de solidarité alimentaire, complémentaires de l’aide alimentaire.  

Ces dispositifs visent en particulier à dépasser les limites de cette aide : 

– Intégrer des populations pour lesquelles l’aide alimentaire classique n’est pas, pour diverses raisons, une solution. 

– S’inscrire dans la durée au-delà de l’urgence 

– Intégrer les populations dans la société plutôt que les cibler pour les aider. Ceci signifie co-construire les dispositifs de solidarité avec elles et jouer autant que possible la mixité sociale et générationnelle. 

-  Proposer des produits de meilleure qualité que ceux classiquement fournis par l’aide alimentaire : en particulier des produits frais et de meilleure qualité nutritionnelle, des produits adaptés aux habitudes alimentaires et aux pratiques culinaires des populations selon leurs cultures, et des produits relevant de systèmes alimentaires durables (d’un point de vue environnemental et social). 

– Tenir compte du fait que l’alimentation ne se limite pas à une acquisition et une consommation de nourriture. C’est un support fondamental d’interaction et de lien social, de construction de l’identité individuelle et collective et donc de la culture, de lien avec la nature car elle façonne nos paysages ruraux comme urbains et l’avenir de notre planète. Ces dimensions sont fondamentales pour les mangeurs, même quand ils ont peu de pouvoir d’achat. 

– Tenir compte du fait que l’alimentation est aussi un domaine important d’activités économiques : les commerces alimentaires, les activités de restauration et de fabrication sont des secteurs très créateurs d’emplois.  

Forts de ces constats de besoins de développer des formes de solidarité complémentaires de l’aide alimentaire classique, est née l’idée de développer à Montpellier l’association VRAC & Cocinas. Créée en décembre 2020, Vrac& Cocinas a pour première vocation de créer avec les habitant.e.s, des groupements d’achats et des cuisines de quartier, tournés vers une alimentation de qualité et durable. Il s’agit d’accompagner les habitant.e.s et les acteurs.rices locaux.ales, à concevoir et ouvrir “leurs” Cocinas, puis à soutenir leur fonctionnement tant sur le plan humain, pédagogique que technique.  

Nos valeurs

  • JUSTICE SOCIALE ET SOLIDARITÉ

L’accès à une alimentation saine, digne et durable : en garantissant l’accès à des produits à prix coûtant et en rééquilibrant les injustices (monétaires et géographiques) puis en permettant au plus grand nombre de choisir son alimentation, pour garantir la dignité des personnes et lutter contre l’isolement social (adhésion de 1€)

La mixité sociale : en créant des lieux d’achat favorisant la cohésion sociale, à destination des personnes en situation de pauvreté en priorité mais qui soient aussi ouverts aux autres habitant.e.s des villes (moyennant un prix de soutien et une adhésion plus élevée).

La solidarité avec les producteurs : en développant des circuits de distribution durables et en achetant les produits aux prix souhaités par les producteurs sans négociation de la part de VRAC.

  • DÉMOCRATIE ALIMENTAIRE

La mise en place d’un projet collectif et émancipateur : en permettant aux habitant.e.s d’accéder à des produits soigneusement sélectionnés suivant leurs moyens, pratiques, croyances, besoins et d’être informé.e.s sur la provenance et les conditions de production des produits qu’ils.elles achètent pour reprendre le pouvoir sur leur alimentation.

  • ÉCOLOGIE ET SANTÉ

Encourager la promotion de la santé : en donnant la possibilité de consommer des produits sains, à travers une approche positive de la diversification alimentaire et prenant en compte les déterminants de santé.

Permettre aux adhérent.e.s de s’inscrire dans une démarche écologique : en consommant des produits en vrac et issus des circuits courts et locaux.